FROg


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Au clair de la lune...

Aller en bas 
AuteurMessage
gritch

avatar

Masculin Nombre de messages : 321
Age : 45
Alliance : FROg
Grade dans votre alliance : lieutenant
Nom de la planète mère : noirepyh
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: Au clair de la lune...   Mar 10 Avr - 20:30

Pas de lune.


Cela faisait déjà trois heures que je me coltinait avec ce foutu satellite solaire. Tout était grippé sur cette foutue casserole. Le problème avec ces engins là, c’est qu’ils encaissent des variations de température de l’ordre de 400 degrés 8 fois par jours. Forcément les joints prennent du jeu et tout se coince.
Le Central de Maintenance fait parfois appel à des gars comme moi pour bricoler leur matos. Faut dire que les débris en orbite rendent ce travail plutôt périlleux, et, plutôt que d’envoyer un ouvrier qualifié, ils préfèrent payer une petite prime à un gars qui, s’il disparaît, ne manquera qu’à sa maquerelle de femme.
J’avais fini le remplacement de la pièce défectueuse à l’intérieur du satellite et n’avais plus qu’a reverrouiller le tout. Malheureusement, la trappe d’accès refusait obstinément de se refermer. Pris d’un accès de fureur, j’ai sorti la plus grosse masse de ma mallette et me mis à frapper aussi fort que possible sur l’élément récalcitrant afin de le faire rentrer de force dans son logement. Peut-être ai-je dû frapper trop fort, en tout cas la masse m’échappa et se mit à tourbillonner dans l’espace. Ma première pensée en la regardant s’éloigner fut pour celui qui se la ramasserai sur la tronche un jour.
C’est avec cette pensée sinique et un sourire sur le coin droit de mes lèvres que j’aperçu la flotte. Je n’y croyais pas. J’étais là tout seul à jouer au plombier de l’espace et une putain de flotte de guerre s’approchait dans mon dos. Merde ! J’activais ma radio pour entrer en contact avec L’IA de mon vaisseau, le Betty.
J’ai passé des jours et des jours à bricoler cette épave de recyclo pour en faire ce qu’il est aujourd’hui, c’est à dire le recyclo le plus rapide de la galaxie. Ses moteurs sont gonflés d’une façon que l’on pourrait qualifier de critique, si bien que j’ai dû modifier quelque peu l’IA pour qu’elle ne s’occupe quasiment que d’une chose : faire en sorte que les moteurs n’explosent pas. Le problème, c’est qu’elle est devenue quelque peu crétine et ne réfléchit quaux différentes méthodes permettant de dépasser des vitesses officiellement interdites. Si bien qu’elle a été incapable de m’avertir de l’arrivée de cette flotte ! Imbécile d’IA ! Si nous restons là, le Betty, son IA, le satellite solaire et moi allons y passer . Surtout que ces sal…etés de satellites sont les premiers à sauter en cas de conflit.
Activant mes boosters dorsaux, je commandais au Betty de venir à ma rencontre de toute urgence. Rien que le souvenir de la manœuvre m’ayant permis de réintégrer mon vaisseau me donne la nausée. Débile cette IA, mais foutrement douée pour manier le Betty.
Je me suis éloigné le plus vite possible de la zone des combats. Il semblerait que cette flotte n’avait pas pour but de faire beaucoup de dégâts à la planète. Néanmoins, le spectacle fut grandiose. Je vis chacun des petits vaisseaux attaquant exploser comme des bulles de savon lumineuses. Splendide. Le champs de débris se contracta puis s’étendit tout autour de la planète pour former un superbe anneau, vers lequel je dirigeais le Betty. Je me frottais les mains. Il y avait là bien plus à gagner que la prime pour une vulgaire réparation.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frogally.bbgraph.com
gritch

avatar

Masculin Nombre de messages : 321
Age : 45
Alliance : FROg
Grade dans votre alliance : lieutenant
Nom de la planète mère : noirepyh
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: Re: Au clair de la lune...   Mar 10 Avr - 20:31

Pas de lune (2)


Voilà déjà une demi_heure que l'alarme d'approche a retenti. Les détecteurs longue distance ont décelé le léger frémissement des ondes spatio-temporelles générées par le déplacement d'une masse importante en direction de la planète Nogegon. D'ici quelques minutes, les détecteurs quantique prendront le relais et donneront une approximation du nombre de vaisseaux composant la flotte en approche. Il peut aussi bien s'agir d'une flotte commerciale avec son escorte venant fournir à nos usines les éléments rares dont elles ont besoin, que d'une attaque à fin d'éradication, avec Etoiles de la Mort, Bombardier et autres destructeurs.
Le grand Strateger Gritch m'a demandé d'accroître notre défense il y a de cela plusieurs mois. Je me félicitais d'une telle décision, moi l'amiral chargé de la défense de Nogegon. Mais j'ai vite déchanté quand j'ai eu en main les plans et la répartition des nouvelles constructions. Elles ne se composaient que de batteries légères, incapable de repousser une quelconque attaque d'envergure. Il n'y a que les lanceurs de plasma qui peuvent prétendre percer les coques d'un vaisseau de bataille ou un bombardier. Les missiles explosent à la surface et ne font que peu de dégâts à l'infrastructure et les laser légers n'ont pas le pouvoir calorifique permettant de faire fondre une paroi d'un mètre de plastacier. Malgré mon désaccord, je fus obligé de mettre en place ce qui m'était imposé.
Et voilà qu'aujourd'hui, je surveille du coin de l'œil l'écran du détecteur quantique, en priant qu'il y apparaisse le moins de vaisseaux possible, car notre défense ne peut pas repousser une attaque de vaisseaux à fort tonnage. Faisant des allés-retour au milieu de mon poste de commandement, je me prends à maudire le Strateger. Salaud! Tes décisions incohérentes vont nous faire tous tuer!
La sonnerie du détecteur quantique me rappelle à mon devoir. Je cours presque vers le moniteur. Je sens autour de moi la crispation des opérateurs. Mauvais signe. Plus de Mille six cents traînées détectées. Nous ne savons pas encore de quels types sont les propulsions de ces vaisseaux. Le détecteur a besoin de temps pour faire l'analyse spectrale de chaque traînée. Les secondes deviennent interminables. Et tout à coup, le verdict! Uniquement des traînées de moteurs à combustion, c'est à dire du transport ou des chasseurs légers. Je laisse transparaître un sourire, signe du soulagement qui m'envahit. Même s'il n'y a que des chasseurs léger, notre défense est parfaitement adaptée pour recevoir ces assaillants comme il se doit.
Mon sourire se fige. Une pensée fuse dans mon esprit, comme une vérité cinglante : le strateger Gritch était au courant de cette attaque au moment ou il m'a demandé d'accroître notre défense! Elle est maintenant parfaitement appropriée contre cette flotte : de nombreux canons qui feront face à la multitude d'assaillant alors que des armes plus puissantes mais moins nombreuses n'auraient pas permis une fréquence de tir suffisante pour en venir à bout.
Que cela signifie-t-il? Cette attaque était donc préméditée. Pourquoi n'en avoir pas parlé auparavant? Une idée me vient alors, ou plutôt un souvenir. Celui d'une discussion avec un de mes camarades dont le père avait participé à une bataille d'envergure. La quantité de débris fut si considérable qu'ils s'agrégèrent et formèrent un planétoïde en orbite autour de la planète. Serait-ce là l'objectif final du Strateger?
La confirmation vient de tomber. Nous avons 1770 chasseurs légers qui filent pleine vitesse vers nous sans répondre à nos sommations. Chacun de ces chasseurs abrite un équipage de 4 hommes. 7080 individus parcourant l'espace vers une mort certaine! Quelle folie. J'active la défense planétaire, sachant quelles conséquence cela va engendrer.
Au moment de l'impacte, l'intégralité de la production d'énergie est dirigée vers les unités de DCA, si bien que les usines s'arrêtent. J'imagine ces pauvres mineurs coincés au fond de leur mine. Quoique. Leur place est peu-être meilleure que celle de mes gars aux commandes des lances missiles. En un instant le ciel n'est plus qu'un gigantesque quadrillage lumineux. Quand les ordinateurs de visée ne trouvent plus de cible, les tirs s'arrêtent. Le bilan arrive presque aussitôt. Quelques tirs ennemis sont parvenus à détruire les tourelles jumelles du mont Palomar. Ces gars dans leurs chasseurs étaient motivés. Pas simplement des suicidaires ou des kamikazes. Cela me rend encore plus perplexe. Qu'est-ce qui a bien pu pousser autant de pilotes à se sacrifier? Leurs corps déchiquetés doivent flotter au milieu de la mer de débris que fut leur flotte. Je me tourne vers le moniteur principal et observe cette nébuleuse incandescente. Mais? Elle semble diminuer??? Je m'approche pour mieux voir les détailles. Mais oui! Une partie entière du champs de débris vient de disparaître! Je me tourne vers les opérateurs et leur Hurle de diriger les censeurs vers le champ de débris. Et là, stupeur, un fourmillement de recycleurs apparaît en surimpression. Des pirates avaient dû suivre les chasseurs, espérant croquer facilement quelques débris. Il sont servis. Bande de vautours!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frogally.bbgraph.com
 
Au clair de la lune...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Mystérieux Crâne d'Acier sur la lune Dent-d'Or.
» Le coup de lune........
» [Réflexion] Les pensées de la lune
» ma table de jeu, une lune, et mon cuirassé
» Jour 3 : la pleine lune, çà fait mal même chez les Miss !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FROg :: Partie publique :: Chroniques FROgamiene-
Sauter vers: